Josemaría Escrivá Obras
 
 
 
 
 
 
  Sillon > La langue > Point 914
914

Parfois je pense que les médisants sont comme de petits possédés... — En effet, le démon s'insinue là, avec son esprit mauvais toujours critique à l'égard de Dieu ou de ceux qui suivent Dieu.

[Imprimer]
 
[Envoyer]
 
[Palm]
 
[Sauvegarder]
 
Traduire le point en:
Précédent Voir le chapitre Suivant