Josemaría Escrivá Obras
111

Tu m’as bien fait rire avec ta prière… impatiente. — Tu lui disais : “ Je ne veux pas vieillir, Jésus… C’est trop attendre pour te voir ! Alors, peut-être n’aurais-je plus le cœur à vif comme maintenant. Vieux, cela me paraît tard. Maintenant, mon union à toi aurait un plus bel éclat, parce que je t’aime d’un amour de jouvenceau. ”

Précédent Voir le chapitre Suivant