Josemaría Escrivá Obras
113

Tu lui disais : “ Ne te fie pas à moi… Moi, si, je me fie à toi, Jésus… Je m’abandonne dans tes bras ; j’y laisse ce que j’ai : mes misères ! ” — Et cela me semble une bonne prière.

Précédent Voir le chapitre Suivant