Josemaría Escrivá Obras
114

La prière du chrétien n’est jamais monologue.

Précédent Voir le chapitre Suivant