Josemaría Escrivá Obras
257

Tu es comme un sac de sable. — Tu ne fais rien de ton côté. Il n’est donc pas surprenant que tu commences à éprouver les symptômes de la tiédeur. — Réagis.

Précédent Voir le chapitre Suivant