Josemaría Escrivá Obras
625

Ton obéissance ne mérite pas ce nom si tu n’es pas décidé à mettre à bas ton œuvre personnelle la plus florissante, quand celui qui en a le pouvoir en aura ainsi disposé.

Précédent Voir le chapitre Suivant