Josemaría Escrivá Obras
875

N’oublie pas, petit sot, que l’Amour t’a rendu tout-puissant.

Précédent Voir le chapitre Suivant