Josemaría Escrivá Obras
1005

J’en suis de plus en plus persuadé: le bonheur du ciel est pour ceux qui savent vivre heureux sur la terre.

Précédent Voir le chapitre Suivant