Josemaría Escrivá Obras
1027

Quand tu considères la beauté, la grandeur et l’efficacité de ta tâche apostolique, tu me dis que tu arrives à en avoir mal à la tête, parce que tu penses au chemin qu’il te reste à parcourir — combien d’âmes nous attendent ! Et tu te sens si heureux, quand tu t’offres à Jésus pour être son esclave. Tu désires ardemment la Croix, et la douleur, et l’Amour des âmes. Sans le vouloir, comme instinctivement, dans un mouvement d’Amour, tu étends les bras et tu ouvres les paumes de tes mains, pour qu’il te cloue à sa Croix bénie: pour devenir son esclave: “serviam !”, autant dire pour régner avec lui.

Précédent Voir le chapitre Suivant