Josemaría Escrivá Obras
1035

N’aie pas peur de la mort. Elle est ton amie !

     — Efforce-toi de t’accoutumer à cette réalité. Tourne souvent les yeux vers ta sépulture. Et là, regarde, sens et palpe ton cadavre pourri, mort depuis huit jours.

     — Et souviens-t’en plus spécialement lorsque l’aiguillon de la chair te perturbera.

Précédent Voir le chapitre Suivant