Josemaría Escrivá Obras
198

Nourris dans ton âme le désir de réparer tes fautes, pour obtenir la grâce d’une contrition de plus en plus grande.

Précédent Voir le chapitre Suivant