Josemaría Escrivá Obras
238

Dieu soit béni ! te disais-tu, après avoir reçu le sacrement de la pénitence. Et tu pensais: c’est comme si je renaissais.

Et après, serein, tu poursuivais: “Domine, quid me vis facere ?” Seigneur, que veux-tu que je fasse ?

— Et tu t’es donné toi-même la réponse: avec ta grâce, envers et contre tous, j’accomplirai ta très sainte Volonté: “Serviam !” — je te servirai sans conditions !

Précédent Voir le chapitre Suivant