Josemaría Escrivá Obras
239

L’évangéliste nous raconte que les rois Mages furent remplis d’une grande joie, “videntes stellam” — en revoyant l’étoile.

— Ils se réjouissent, mon fils, d’une joie immense, parce qu’ils ont fait ce qu’ils devaient faire et ils se réjouissent parce qu’ils ont la certitude de parvenir au Roi qui n’abandonne jamais ceux qui vont à sa recherche.

Précédent Voir le chapitre Suivant