Josemaría Escrivá Obras
252

Donne-moi, Jésus, une Croix sans Cyrénéens. Je m’exprime mal: ta grâce, ton aide me sont indispensables, comme en toute chose; sois toi-même mon Simon de Cyrène. Avec toi, mon Dieu, il n’est pas d’épreuve qui m’effraie...

     — Mais si la Croix devait être le dégoût, la tristesse ? — Eh bien, je te dis Seigneur qu’avec toi je serai triste joyeusement.

Précédent Voir le chapitre Suivant