Josemaría Escrivá Obras
28

Tu m'as souvent entendu dire que l'on parle parfois de l’amour comme s’il s’agissait de la recherche d’une satisfaction, ou d’un simple moyen de perfectionner sa propre personnalité de façon égoïste.

     — Et moi, je t’ai toujours dit qu’il n'en est pas ainsi: le véritable amour suppose que l’on sorte de soi-même et que l’on se donne. L’amour authentique entraîne la joie: une joie dont les racines sont en forme de Croix.

Précédent Voir le chapitre Suivant