Josemaría Escrivá Obras
403

Tout comme on taille une pierre ou du bois, chaque jour un peu plus, il faut limer des aspérités, en éliminant les défauts de notre vie personnelle dans un esprit de pénitence, moyennant de petites mortifications. Il y en a de deux types: les mortifications actives — celles que nous recherchons, comme de petites fleurs que nous cueillons au long de la journée — et les mortifications passives, qui viennent du dehors et qu’il nous coûte d’accepter. Ensuite Jésus-Christ ajoute ce qui manque.

     — Quel magnifique Crucifix tu vas devenir, si ta réponse est généreuse, joyeuse, entière !

Précédent Voir le chapitre Suivant