Josemaría Escrivá Obras
426

Aujourd’hui, plein de confiance, j’ai de nouveau formulé cette demande: Seigneur, que nos misères passées et déjà pardonnées ne nous inquiètent pas; non plus que la possibilité de tomber dans d’autres misères; abandonnons-nous entre tes mains miséricordieuses; exprimons nos désirs de sainteté et d’apostolat, présents comme des braises sous les cendres d’une apparente froideur...

     — Seigneur, je sais que tu nous écoutes. Eh bien ! toi aussi, dis-lui la même chose.

Précédent Voir le chapitre Suivant