Josemaría Escrivá Obras
430

Ne te contente pas de parler au Paraclet, écoute-le !

Dans ta prière, considère bien que la vie d’enfance, en te permettant de découvrir en profondeur que tu es fils de Dieu, t’a rempli d’un amour filial pour le Père; souviens-toi bien qu’auparavant, c’est par Marie que tu es allé à Jésus, lui que tu adores comme un ami, un frère, dont tu es totalement épris...

     Quand tu as reçu ce conseil, tu as compris que, jusqu’alors, même si tu savais que le Saint-Esprit habite dans ton âme pour la sanctifier... tu n’avais pas “compris” la réalité de sa présence. Il a fallu cette suggestion: et à présent tu éprouves l’Amour au-dedans de toi; et tu veux te rapprocher de lui, devenir son ami, son confident..., lui faciliter le travail pour qu’il polisse, arrache, enflamme...

     Je n’en serai pas capable, pensais-tu. — Écoute-le, j’insiste. Il te donnera des forces. Et c’est lui qui fera tout, si tu le veux... et tu le veux !

     Dans ta prière, appelle-le: Hôte Divin, mon Maître, ma Lumière, mon Guide, mon Amour, et dis-lui: fais que je sache t'accueillir avec prévenance, écouter tes leçons et m’enflammer, te suivre et t'aimer.

Précédent Voir le chapitre Suivant