Josemaría Escrivá Obras
438

Aime beaucoup notre Seigneur. Cette volonté constante de l’aimer, il faut que tu l’entretiennes, que tu la fasses croître dans ton âme. C’est justement maintenant que tu dois aimer Dieu, quand peut-être nombre de ceux qui le touchent de leurs mains ne l’aiment pas, qu’ils le maltraitent et le négligent.

     Fréquente assidûment le Seigneur, dans la sainte Messe et durant la journée !

Précédent Voir le chapitre Suivant