Josemaría Escrivá Obras
481

Examine attentivement ta conduite. Tu verras que tu es chargé d’erreurs, et que ces erreurs te font du tort à toi, et peut-être aussi à ceux qui t’entourent.

     — Souviens-toi, mon enfant, que les microbes ne sont pas moins dangereux que les bêtes sauvages. Et que tu peux cultiver ces erreurs, ces égarements, comme on cultive les microbes en laboratoire: par ton manque d’humilité, ton manque de prière, l’inaccomplissement de ton devoir, ton manque de connaissance de toi-même... Ensuite ces foyers contaminent l’atmosphère.

     — Oui, tu as besoin de faire un bon examen de conscience tous les jours, un examen qui t’amène à prendre des résolutions précises pour améliorer ta vie, parce que tu éprouveras une véritable douleur de tes fautes, de tes omissions et de tes péchés.

Précédent Voir le chapitre Suivant