Josemaría Escrivá Obras
516

“Ure igne Sancti Spiritus !” — enflamme-moi du feu de ton Esprit, t’écries-tu. Et tu ajoutes: il est nécessaire qu’au plus tôt ma pauvre âme reprenne à nouveau son vol... et qu’elle ne cesse de voler jusqu’à ce qu’elle repose en lui.

     — Tes désirs me semblent excellents. Je vais beaucoup prier le Paraclet pour toi; je l’invoquerai sans relâche, afin qu’il s’établisse au centre de ton être et que, de là, il préside et surnaturalise toutes tes actions, toutes tes paroles, toutes tes pensées et toutes tes aspirations.

Précédent Voir le chapitre Suivant