Josemaría Escrivá Obras
518

Notre mortification doit être continuelle, comme le battement de notre cœur: c’est ainsi que nous gagnerons la maîtrise de nous-mêmes, et que nous vivrons envers les autres la charité de Jésus-Christ.

Précédent Voir le chapitre Suivant