Josemaría Escrivá Obras
523

N’attache pas ton cœur à ce qui est caduc: imite le Christ, qui s’est fait pauvre pour nous, et qui n’avait où reposer sa tête.

     Demande-lui de t’accorder, au milieu du monde, un détachement réel, que rien ne mitige.

Précédent Voir le chapitre Suivant