Josemaría Escrivá Obras
54

Tu te sens comblé d’une joie intérieure et d’une paix que tu n’échangerais pour rien au monde. Oui, Dieu est là: rien n’est meilleur que de lui faire part de tes peines, afin qu’elles cessent d’être des peines.

Précédent Voir le chapitre Suivant