Josemaría Escrivá Obras
627

Quand tu recevras un ordre, que personne ne l’emporte sur toi en obéissance ! Et ce, qu’il fasse chaud ou froid, que tu aies du courage ou que tu sois fatigué, que tu sois jeune ou pas tant que cela.

     Celui qui “ne sait pas obéir” n’apprendra jamais à commander.

Précédent Voir le chapitre Suivant