Josemaría Escrivá Obras
632

Demande à Dieu que, dans la Sainte Église, notre Mère, les cœurs de tous ne fassent qu’un seul cœur, tout comme dans la chrétienté primitive, afin que s’accomplissent en vérité, jusqu’à la fin des siècles, ces paroles de l’Écriture: “multitudinis autem credentium erat cor unum et anima una”, la multitude des fidèles n’avait qu’un seul cœur et qu’une seule âme.

     — Je te parle très sérieusement: ne blesse jamais cette sainte unité. Porte cela à ta prière !

* En Espagne, la coutume est d’offrir des cadeaux aux enfants (apportés par les trois rois Mages) le 6 janvier, fête de l’Épiphanie.

Précédent Voir le chapitre Suivant