Josemaría Escrivá Obras
659

L’optimisme chrétien n’est pas un optimisme béat, ni non plus cette conviction purement humaine que tout finira par s’arranger.

     Cet optimisme s’enracine dans la conscience de notre liberté, et dans l’assurance de la puissance de la grâce. C’est un optimisme qui nous pousse à être exigeants envers nous-mêmes, à nous efforcer de répondre à chaque instant aux appels de Dieu.

Précédent Voir le chapitre Suivant