Josemaría Escrivá Obras
676

Jésus est mort. C’est un cadavre. Les saintes femmes n’espéraient rien. Elles avaient vu comment on l’avait maltraité et comment on l’avait crucifié: comme elles avaient présente en mémoire la violence de la Passion qu’il avait subie !

     Elles savaient bien aussi que les soldats gardaient cet endroit; elles savaient que le sépulcre était totalement clos: qui nous enlèvera la pierre de l’entrée ? se demandaient-elles, car la dalle était énorme. Et pourtant..., en dépit de tout, elles s’y rendent afin d’être avec lui.

     Vois comme les difficultés, qu’elles soient petites ou grandes, sont évidentes... Mais, quand l’amour est là, on ne tient pas compte de ces obstacles, et on avance avec audace, avec décision, avec courage. Admets que tu as honte quand tu considères l’élan, l’intrépidité et le courage de ces femmes ?

Précédent Voir le chapitre Suivant