Josemaría Escrivá Obras
802

Mesure le bien qu’ils ont fait à ton âme ceux qui, pendant ta vie, t’ont maltraité ou ont tenté de te maltraiter.

     — D’autres qualifieront ces gens d’ennemis. Toi, essaie d’imiter les saints, même en cela et, n’étant que trop peu de chose pour avoir ou avoir eu des ennemis, appelle-les plutôt des “bienfaiteurs”. Tu verras qu’à force de les recommander à Dieu, tu finiras par éprouver pour eux de la sympathie.

Précédent Voir le chapitre Suivant