Josemaría Escrivá Obras
92

La bonne odeur du Christ — “bonus odor Christi” — est aussi celle de notre vie pure, celle de la chasteté, chacun selon son état, je le répète, celle de la sainte pureté, qui est une affirmation joyeuse: quelque chose d’entier et de délicat à la fois, de fin, qui va jusqu’à bannir de notre langage des paroles inconvenantes, qui ne sauraient plaire à Dieu.

Précédent Voir le chapitre Suivant