Josemaría Escrivá Obras
932

Dieu se trouve au centre de ton âme, de la mienne, et de celle de tous les hommes qui sont en état de grâce. S’il y est, c’est pour qu’en nous il y ait plus de sel, pour que nous acquérions beaucoup de lumière, et que, chacun à notre place, nous sachions répandre ces dons de Dieu.

     Et comment pourrons-nous répandre ces dons de Dieu ? En étant humbles et pieux, bien unis à notre Mère l’Église.

     — Te souviens-tu de la vigne et des sarments ? Quelle fécondité que celle du sarment qui reste uni à la vigne ! Que de grappes abondantes ! Et quelle stérilité que celle du sarment isolé, qui se dessèche et perd toute vie !

Précédent Voir le chapitre Suivant