Josemaría Escrivá Obras
957

Tu me demandes ce que tu pourrais bien faire pour tel de tes amis, afin qu’il ne se sente pas seul.

     — Je te redirai ce que j’ai toujours dit, nous avons à notre disposition une arme merveilleuse qui résout tout: la prière. D’abord prier. Et ensuite, faire pour lui ce que tu voudrais que l’on fasse pour toi, dans des circonstances semblables.

     Sans l’humilier, aide-le, si bien que, pour lui, ce qui est difficile devienne facile.

Précédent Voir le chapitre Suivant