Josemaría Escrivá Obras
974

Les ennemis de Jésus — et certains, qui se disent ses amis —, protégés par l’armure de la science humaine, et empoignant l’épée du pouvoir, se moquent des chrétiens comme le Philistin se moquait de David, en le méprisant.

     Aujourd’hui encore il tombera à terre, le Goliath de la haine, de l’hypocrisie, de la puissance méprisante, du laïcisme, de l’indifférentisme. Alors, une fois que le grand géant de ces fausses idéologies aura été blessé par les armes, apparemment faibles, de l’esprit chrétien — la prière, l’expiation, l’action —, nous le dépouillerons de l’armure de ses doctrines erronées, pour revêtir nos frères les hommes de la véritable science de la culture et de la pratique chrétiennes.

Précédent Voir le chapitre Suivant