Josemaría Escrivá Obras
128

Cette réalité profonde que le texte de la Sainte Ecriture nous fait connaître n'est pas un souvenir du passé, un âge d'or de l'Eglise qui appartiendrait désormais à l'histoire. C'est aussi, par-delà les misères et les péchés de chacun d'entre nous, la réalité de l'Eglise d'aujourd'hui et de l'Eglise de tous les temps. je prierai le Père, annonça le Seigneur à ses disciples, et Il vous donnera un autre Paraclet, pour être avec vous à jamais. Jésus a tenu ses promesses. Il est ressuscité, Il est monté aux cieux et, en union avec le Père Eternel, Il nous envoie le Saint-Esprit pour qu'Il nous sanctifie et nous donne la vie.

La force et la puissance de Dieu illuminent la face de la terre. Le Saint-Esprit continue d'assister l'Eglise du Christ pour qu'elle soit, toujours et en tout, le signe dressé face aux nations qui annonce à l'humanité la bienveillance et l'amour de Dieu. Pour grandes que soient nos limitations, nous pouvons regarder le ciel avec confiance et nous sentir pleins de joie : Dieu nous aime et nous délivre de nos péchés. La présence et l'action du Saint-Esprit dans l'Eglise sont le gage et l'anticipation du bonheur éternel, de cette joie et de cette paix que Dieu nous offre.

Tout comme ces hommes qui s'approchèrent de saint Pierre le jour de la Pentecôte, nous aussi, nous avons été baptisés. Par le bapteme, Dieu Notre Père a pris possession de notre vie, nous a incorporés à celle du Christ et nous a envoyé le Saint-Esprit. Le Seigneur, nous dit la Sainte Ecriture, nous a sauvés par le bain de la régénération et de la rénovation en l'Esprit Saint. Et cet Esprit, Il l'a répandu sur nous à profusion, par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par la grâce du Christ, nous obtenions en espérance l'héritage de la vie éternelle.

L'expérience de notre faiblesse et de nos erreurs, le résultat peu édifiant que peut produire le spectacle douloureux de la petitesse et même de la mesquinerie de ceux qui s'appellent chrétiens, l'échec apparent ou la déviation de certaines entreprises apostoliques, tout cela, résultat du péché et de la limitation humaine, peut constituer une épreuve humaine, peut constituer une épreuve pour notre foi et infiltrer en nous la tentation et le doute: où sont la force et la puissance de Dieu ? C'est le moment de réagir, de vivre notre espérance avec davantage de pureté et d'énergie et, par conséquent, de faire en sorte que notre fidélité soit plus forte.

Précédent Voir le chapitre Suivant