Josemaría Escrivá Obras
151

J'ai entendu dire, en certaine occasion, qu'un curieux phénomène se reproduit dans les grandes batailles. Bien que la victoire soit assurée d'avance grâce à la supériorité en nombre et en moyens, le moment vient, au plus fort du combat, où la défaite menace à cause de la faiblesse d'un secteur. Viennent alors les ordres impératifs du haut commandement, et l'on colmate les brèches sur le flanc en difficulté.

     — J'ai pensé à toi et à moi. Avec Dieu, qui ne perd pas de batailles, nous serons toujours vainqueurs. C'est pourquoi, dans la lutte pour la sainteté, si tu te sens sans forces, écoute les ordres, prêtes-y attention, laisse-toi aider,... parce que Lui, Il ne se trompe pas.

Précédent Voir le chapitre Suivant