Josemaría Escrivá Obras
161

"Nunc coepi!" En cet instant, je commence! tel est le cri de l'âme éprise qui, à chaque instant, qu'elle se soit montrée fidèle ou qu'elle ait manqué de générosité, renouvelle son désir de servir, son désir d'aimer notre Dieu dans une entière loyauté.

Précédent Voir le chapitre Suivant