Josemaría Escrivá Obras
501

"Stultorum infinitus est numerus" — le nombre des sots est infini — lit-on dans l'Ecriture. Et il semble croître de jour en jour. — Dans les postes les plus divers, dans les situations les plus inattendues, combien d'étourderies et quels manques de jugement tu devras supporter, drapés sous la cape du prestige que confèrent les charges — et même les "vertus"! Mais je ne m'explique pas que tu perdes le sens surnaturel de ta vie et que tu demeures indifférent: ta condition intérieure est bien basse si tu supportes ce genre de situations — et tu n'as d'autre solution que de les supporter! — pour des raisons humaines...

     Si tu n'aides pas ceux-là à découvrir le chemin, grâce à ton travail responsable, achevé — sanctifié! — tu deviens sot comme eux. Ou alors, tu es leur complice.

Précédent Voir le chapitre Suivant