Josemaría Escrivá Obras
561

Evite la flatterie ridicule que tu adresses parfois, peut-être de façon inconsciente, à celui qui est à la tête, en te faisant systématiquement le porte-parole de ses goûts ou de ses opinions, sur des points peu importants.

     — Mais veille encore plus à ne pas vouloir montrer ses défauts comme des traits divertissants, en tombant dans une familiarité qui lui ôterait son autorité; quel triste service tu lui rendrais, si tu le chargeais en faisant paraître amusant ce qui est mauvais!

Précédent Voir le chapitre Suivant