Josemaría Escrivá Obras
841

C'est comme si "l'esprit" se réduisait peu à peu, comme s'il rapetissait, jusqu'à ne plus être qu'un petit point de rien du tout... Tandis que le corps grandit, croît démesurément, jusqu'à tout dominer. — C'est pour toi que saint Paul a écrit: "je châtie mon corps et je le réduis en esclavage, de peur qu'ayant prêché les autres, je ne sois moi-même réprouvé".

Précédent Voir le chapitre Suivant