Josemaría Escrivá Obras
891

Si parfois la pensée de notre soeur la mort t'inquiète, parce que tu te sens si peu de chose, prends courage et pense en toi-même: que sera ce Ciel qui nous attend, lorsque toute la beauté et la grandeur, toute la félicité et l'Amour infinis de Dieu se déverseront dans ce pauvre vase d'argile qu'est la créature humaine, et l'assouviront éternellement, avec la constante nouveauté d'un nouveau bonheur?

Précédent Voir le chapitre Suivant