Josemaría Escrivá Obras
932

Garde-toi de ceux qui propagent des calomnies et des insinuations; les uns les accueillent par légèreté et les autres par mauvaise foi; ils détruisent ainsi la sérénité ambiante et ils empoisonnent l'opinion publique.

     Parfois, la véritable charité requiert que l'on dénonce ces outrages et leurs instigateurs. Sinon, avec leur conscience fourvoyée ou peu formée, ceux-là et ceux qui les écoutent peuvent raisonner ainsi: ils ne disent mot, donc ils consentent.

Précédent Voir le chapitre Suivant